Close

Fondée par Christophe Cote, la startup Adopte Un Bureau s’est donnée pour mission de réduire le gaspillage de mobilier de bureau. Adopte Un Bureau permet aux startups, PMEs et autres espaces de coworking de trouver du mobilier d’occasion de qualité à petits prix directement sur Internet, et de se faire livrer. Pratique, économique, et écologique ! Christophe Cote nous présente sa petite entreprise fondée il y a moins d’un an.

Présente-nous Adopte un Bureau…

Adopte Un Bureau part d’un constat : aujourd’hui, seul 3% du mobilier de bureau est réemployé. La plupart des startups et PMEs vont s’équiper chez IKEA en mobilier neuf ou vont sur Le Bon Coin, le réflexe quand on pense occasion. Mais ces solutions sont chronophages, coûteuses et ne permettent pas aux entreprises d’avoir une facture. Demain, l’ambition d’Adopte Un Bureau est que toute startup ait le réflexe de s’équiper en mobilier d’occasion sur leur site, et fasse du même coup des économies et du bien à la planète.

Qui est à l’origine de l’entreprise et d’où vient l’idée ?

L’idée m’est venue alors que je travaillais au BCG. Nous venions de changer de mobilier de bureau et l’ancien, haut de gamme et encore en excellent état, est parti à la benne. En creusant le sujet, je me suis rendu compte que cette situation était très répandue alors que de nombreuses startups cherchent du mobilier de bureau abordable.

Dans quel contexte évolue Adopte un Bureau ?

Les mentalités évoluent plus lentement en entreprise que chez les particuliers, mais toutes les tendances de la consommation collaborative s’imposent petit à petit dans les entreprises, qui ont besoin de regagner des marges de manœuvre financières. Réutiliser du mobilier de bureau plutôt que d’acheter du neuf s’inscrit pleinement dans cette tendance.

À quoi ressemblent tes bureaux ?

Mes bureaux changent chaque jour ! Je suis souvent à l’extérieur en rendez-vous, donc le plus souvent mes bureaux ressemblent à… un café !

Si vous cherchez du mobilier de bureau, le site de Christophe est ici.



 

A PROPOS DE L'AUTEUR

Marianne Baulez
Marianne Baulez

Après un cursus de Lettres Modernes appliquées à La Sorbonne et une première expérience dans la rédaction web, Marianne a rejoint la Fonderie fin 2014 en tant que que community manager et rédactrice web. En plus de ses missions de communication, elle est également en charge de projets d’agriculture urbaine.