Close

Les 16 et 17 septembre 2015 nous avons co-organisé avec le cabinet d’Axelle Lemaire, secrétaire d’État en charge du Numérique, le premier #HackÉlysée, qui a également marqué le coup d’envoi de la Grande École du Numérique, un label qui permettra de faciliter l’accès aux personnes non-diplômées à des formations axées sur les nouvelles technologies.

Le hackathon était co-présenté par Jean-Baptiste Roger, directeur de La Fonderie et Mounir Majhoubi, directeur général adjoint chez BETC Digital.

Onze écoles ont répondu à l’appel de la Ministre, venant de la France entière : Permis de vivre la ville (Île-de-France), Manche OpenSchool (Normandie), UHA 4.0 (Alsace), Web@cademy (Île-de-France), Wild Code School (Centre), Webforce3 (Île-de-France), Simplon Marseille (PACA), Samsung Campus (Île-de-France), Académie européenne d’excellence numérique (Nord-Pas-de-Calais), Pen Breizh (Bretagne). Au total, une soixantaine d’étudiants ont participé à cet « Innovathon ».

Entourés d’accompagnateurs et d’une vingtaine de mentors professionnels, les élèves ont eu le choix de prototyper sur l’un des sept sujets suivants :

1) Valorisation du Onze tricolore dans le cadre de l’Euro 2016.
2) Production d’outils web et/ou mobiles de valorisation de la pratique sportive à partir des données recensées par Etalab.
3) Création d’un module de communication de l’Élysée (API twitter).
4) Création d’une application web et/ou mobile permettant de faciliter la mise en réseau des « alumni » de La Grande École du Numérique.
5) Création d’une application sur les métiers du numérique (« la boussole des emplois numériques »).
6) Développement d’applications innovantes permettant de contribuer à la sensibilisation aux défis du développement durable.
7) Communication sur l’événement (éditorialisation, création, montage de reportages courts.

Les élèves pouvaient également proposer leurs sujets le mercredi 16 au matin. La première journée s’est déroulée à l’École nationale supérieure des Mines, l’une des plus anciennes écoles d’ingénieurs de France (fondée en 1783).

Après avoir réglé quelques questions de logistique (il fallait bien que tout le monde ait un badge), Axelle Lemaire a officiellement lancé le Hackathon.

Après avoir formé des équipes pluridisciplinaires et inter-écoles, les élèves ont commencé le prototypage de leurs projets, aidés de leurs mentors et de l’équipe de La Fonderie.

Notre hacker en résidence, Gaël Musquet (@Ratzillas) s’est occupé, avec le service technique de l’École des Mines et Olivier Etienne, notre responsable technique de fournir de l’internet sans fil dans la salle.

Pour la deuxième journée, rendez-vous à l’Hôtel de Marigny, en face du palais de l’Élysée. Au programme de la journée : fin des protoypages, conférence de presse et visite de François Hollande, et pitchs devant Axelle Lemaire.

Vers 16h00, le Président de la République s’est vu remettre le rapport sur la Grande École du Numérique par Stéphane Distinguin, président de Cap Digital et de Faber Novel, Gilles Roussel, président de l’Université Paris-Est-Marne-La-Vallée et François Xavier-Marquis, consultant.

Accompagné de ses ministres (Axelle Lemaire, Najat Vallaud-Belkacem, Thierry Mandon et Myriam El Khomri), François Hollande s’est ensuite rendu auprès des équipes participantes qui lui ont présenté les projets sur lesquels ils ont travaillé.

Enfin, après la traditionnelle photo de groupe avec le Président et les ministres, les équipes se sont dépêchées de terminer leurs prototypes avant les pitchs devant Axelle Lemaire.

De beaux projets donc, portés par des élèves heureux (mais fatigués) qu’on a eu le plaisir d’accompagner pendant 2 jours.

Le mot de la fin sera pour Jean-Baptiste Roger, le directeur de La Fonderie interviewé par Libération :

« L’important, c’est de provoquer des rencontres, de montrer le savoir-faire des participants, avance Jean-Baptiste Roger, le directeur de la Fonderie, l’agence numérique de la région Ile-de-France, qui s’est occupée de la logistique. Si ça marche, on verra comment on continue.» Mais pas question, promet-il, de tomber dans les travers des «entreprises qui ont dévoyé le système» des hackathons pour s’assurer des prestations gratuites de recherche et développement. Si François Hollande veut lancer le site web du «11 tricolore» sous le logo de l’Elysée, il lui faudra passer commande en bonne et due forme. »

 


Si vous êtes un organisme qui propose des formations aux métiers du Numérique et que vous souhaitez être labellisé « Grande École du Numérique » vous avez jusqu’au 19 octobre 2015 pour déposer votre dossier sur cette page.

Les photos officielles de l’Élysée

Télécharger le rapport sur la Grande École du Numérique (en PDF)

Le HackÉlysée dans la presse

Libération
Rue89
Makery
Le Parisien

Bonus : notre photo de groupe, passage obligé.
photo_groupe_lafonderie_nb

A PROPOS DE L'AUTEUR

Marianne Baulez
Marianne Baulez

Après un cursus de Lettres Modernes appliquées à La Sorbonne et une première expérience dans la rédaction web, Marianne a rejoint la Fonderie fin 2014 en tant que que community manager et rédactrice web. En plus de ses missions de communication, elle est également en charge de projets d’agriculture urbaine.